Déplastification


Quand on en vient à baser un article sur la photo d'un ramasse-poussières, on est en droit de se poser des questions...
Mais ceci n'est pas JUSTE un ramasse-poussières! C'est aussi et surtout une pelle en métal, ou du moins PAS EN PLASTIQUE.
J'espère la garder toute ma vie, sans doute survivra-t-elle plus longtemps que ces multiples prédécesseurs en plastique morts explosés par un pied inattentif

Le plastique est absolument partout dans nos vies. C'est une matière qui est apparue comme un progrès sans précédent pour le confort des ménages au court du siècle dernier. Bon marché, pratique, facile à nettoyer, design, coloré, ah oui, le plastique a fait rêvé (et le fait peut-être encore).

Moi, le plastique me file de l'urticaire...façon de parler.


C'est quoi, ton problème avec le plastique, ma grande ?


Premier problème : pour fabriquer du plastique, il faut du pétrole. Est-il bien nécessaire de développer le sujet ? Extraction, pollution, raréfaction... C'est pas joli joli.

Le second problème du plastique est sa fin de vie. Aujourd'hui, on n'est pas en mesure de recycler tous les plastiques. Sans compter toutes les bouteilles, les objets jetables divers qui se retrouvent jetés dans la nature et qui mettront un temps absolument inimaginable à se dégrader, quand ils ne finissent pas dans la narine d'une tortue de mer... 

Sans doute avez-vous déjà vu cette vidéo, elle m'a en tout cas rendue allergique aux pailles jetables !

Par ailleurs, le plastique pose un réel souci de santé, notamment quand il est utilisé comme emballage, en contact avec les aliments. On découvre doucement l'ampleur de la catastrophe et ça fait froid dans le dos... 

          A lire :
          Les plastiques alimentaires
          Les contenants alimentaires en plastique

Ça, c'est ce qui est visible. D'autres études dévoilent des soucis auxquels personne n'aurait pensé :
les particules des vêtements synthétiques, l'usure des pneus de voiture, se retrouvent AUSSI dans l'eau qui finit dans la mer... Flippant, n'est-ce pas ?

Mission déplastification : comment faire ?


A la maison, on a donc entrepris une petite lutte de déplastification, pour la santé de toute la famille.

Voici une petite liste des objets que nous avons remplacés, totalement ou partiellement, par des alternatives durables :

Dans la cuisine :
- le ramasse poussières en plastique  >>> une pelle en métal (+ la brosse avec un manche en bois) ((idem pour le balai))
- les bouteilles d'eau >>> une carafe en verre et des gourdes en métal
- les gobelets à usage unique (pour les fêtes) puis les écocups >>> des timbales en inox
- les moules à gâteaux en silicone et autres plats en plastique >>>  des plats en inox, en verre, en faïence
- les ustensiles de cuisine en plastique >>> ustensiles en bois et en métal
- les tupperwares >>> des boîtes en verre ou en métal avec couvercle et autres bocaux divers
- les emballages des produits d'entretien >>> bocaux et achat en vrac si possible
- planches à découper >>> en bois
- les pailles à usage unique >>> pailles en métal
- le film alimentaire >>> des boîtes de conservation ou des bees wrap
- brosse à vaisselle >>> en bois et à tête interchangeable et compostable

Dans la salle-de-bains :
- les brosses à dents en plastique ou électriques >>> des brosses compostables (les poils sont tout de même en plastique)
- les cotons-tiges >>> des oriculis
- les brosses à cheveux en plastique >>> brosse en bois
- les contenants des savons et cosmétiques divers >>> cosmétiques solides sans emballage ou contenant en verre ou en métal (surtout pour les cosmétiques maison)
- brosse à WC en plastique >>> brosse en bois dans un pot en terre cuite de récup
- porte PQ >>> en métal

Ailleurs dans la maison :

- les cintres en plastique >>> des cintres en bois (tellement plus jolis et plus solides !!!)
- les vêtements synthétiques >>> de plus en plus par des matières comme le coton ou le lin, mais c'est difficile.
- les jouets des enfants >>> dur dur, on a des grands fans de playmobils, échec sur la question du plastique qui est encore bien trop présent mais on vise le 100% seconde main, c'est déjà ça
- mobilier >>> on fuit le plastique, on aime les vieux meubles de récup et on a fabriqué notre canapé en palettes
- les pots pour le jardinage >>> on essaie de privilégier les pots en terre cuite mais c'est la galère... nos godets sont en plastique, la marge de progression est immense.


On est très loin d'avoir supprimé le plastique de notre vie : dès qu'on se met à le traquer, on se rend compte qu'il est partout....

Dans nos chaussures, dans le sol en vinyle, dans le matériel informatique, les téléphones, les stylos, les sacs poubelle, la peinture, les emballages de ce qu'on ne peut pas supprimer, les distributeurs de nourriture en vrac, le mixeur, es joints de la salle-de-bains, la lunette des chiottes, les lunettes sur le nez, les fermetures éclair, les boutons, les fenêtres, la voiture, les pinces à cheveux, le manche de la poêle en inox, les bijoux fantaisie, le casque de vélo, le vélo, la perceuse, le tournevis, etc.

Personnellement, j'ai beaucoup beaucoup beaucoup de mal à croire que les matériaux bio-sourcés sont une solution rapide et réellement verte pour remplacer le plastique.
Je pense surtout qu'au-delà des objets, que nous pouvons déjà remplacer, il faudra surtout changer les usages.
Arrêter de penser usage unique, même si la vaisselle est compostable. Arrêter d'avoir chacun sa perceuse, chacun son appareil à raclette, chacun son bidule qui sert deux fois dans l'année, et enfin mutualiser et miser sur l'économie de la fonctionnalité.

Commentaires

Enregistrer un commentaire